(Suite et fin)Etude d’impacts immédiats et futurs : La politique démographique, sociale, culturelle et sociale devrait-elle être réformée en France ?

Publié le par business-intelligence-analyse-bia

Les impacts conjoncturels:


  • Dans le hors –série des Echo de janvier 2014, Jean marc Vittori indique dans son Billet « Sept ans de vache maigres, et il parait bien difficile de croire au retour des vaches grasses. Trop de dettes accumulées, trop de freins serrés, trop peu de relais de croissance. Les économistes s’interrogent gravement sur le ressort cassé de l’économie, car les gains de productivités semblent s’affaiblir irrémédiablement dans tous les pays avancés. Le paradoxe de Solow … ./. la nouvelle croissance est là, mais elle est invisible ».
  • Nous sommes dans un contexte de craquellement de toutes les valeurs connues et reconnues, et il faut s’adapter à de nouvelles tendances tout en conservant une identité qui a fait de la France un pays reconnue à travers le monde pour sa créativité toutes disciplines confondues. Mais voilà, la France est en mal-être, chômage en constante augmentation depuis les années 1970, peur de l’avenir et de la concurrence, exaspération des contribuables suite à des réformes impopulaires et lourdes dans le budget des ménages provoquant des remaniements du gouvernement, donnant une vision instable des décideurs tantôt rêveurs et romantiques, sans aucune vison réaliste de la situation critique de leur pays, et augmentant les budgets militaires par des campagnes étrangères afin de faire régner les principes de sécurité dans les pays du continent africain. Une campagne d’austérité avec des  économies à la clé, au moins 15 milliards dans les dépenses publics.
  • La jeunesse française est une très grande utilisatrice de moyen communication, high-tech, informatique, elle consomme à tout va des milliards de Giga octets, mais une importante partie de ces masses de données échangées ne sont pas constructives, car les utilisateurs sont des personnes sans qualification à qui l’on a simplifié les accès, en créant des applications, leur donnant un pouvoir important centré sur le narcissisme, l’égocentrisme… très redoutable car c’est une génération « mal élevée », peut être destructrice par la propagation de messages et comportements violents non contrôlé qui doivent être pris en compte dans les mesures de probabilité de risques, via le cloud computing risk, ayant un impact sur les données à facteur productif direct (pertes de données et espionnage, interruption d’activité, corruption de données, vol et piratage, responsabilité civil, perte d’image de marque, de réputation, dommage financier, et confidentialité des données des clients).
  • Les gouvernements en font les frais, car ils sont les premiers à  utilisé ses méthodes de manipulation de masse de données, qui peuvent se retourner contre eux, laissant aux plus dangereux l’accès à la manipulation des plus fragilisés. L’utilisation massive des smart phones, et des médias sociaux représentent de nouveaux risques sur l’atteinte à la vie privée des personnes, sur la population ou les organisations par l’utilisation d’internet.
  • De plus, l’instabilité financière des marchés devient récurrente, par la propagation de rumeur plus ou moins vérifiées, donnant une contagion de panic non contrôlée. Dans les pays émergeant, il est possible d’étudier le phénomène d’instabilité des populations, en particulier en cas de fort déficit fiscaux et de dettes accumulées.
  • La France, ayant toujours été un pays de revendication, connue pour ces grèves générales et répétitives a toujours su faire face à ses obligations ces dernières décennies, mais il en ressort des frictions sociales à maîtriser. Il faut donc être attentif à l’instabilité du french paradoxe.
  •  La diplomatie de notre pays doit aussi faire face aux tensions des pays étrangers entrainant des ralentissements tel que par exemple, les problèmes en Turquie, en Thaïlande et surtout en Ukraine. Les pays de l’ex bloc soviétique étant particulièrement sensibles aux anciens réflexes, qui rappelons-nous furent désastreux.
  • La déflation de l’eurozone, va entamer les actifs représentatifs en diverses devises étrangères, elle a un impact positif et négatif difficile à calculer à ce jour avec les données en ma possession. La banque centrale européenne devra faire face à un recul des dépenses des ménages, par la réduction des crédits, et gérer une éventuelle spirale des marchés.

1.       Les critères sociologiques :


Le taux de natalité détermine l’avenir à long terme d’un pays, les analystes de certaines sources de données cartographiques  pensent que l’augmentation de la population influence directement le nombre de cotisants qui résorberait les déficits sociaux. Et l’espérance de vie, ./.  en comparaison de l’Allemagne (hors –série des Echo de janvier 2014 page 73).

 

courbe assurance 2013

  • Ci-dessus la table de mortalité française au 1er janvier 2013, souvent utilisé par les assureurs pour les calculs relatifs aux  primes à payer,  et sinistres et réserves à prendre en compte. Comme indiqué sur la courbe, les classes creuses sont clairement indiquées et les causes y relatives (guerres), ainsi que les pic de fécondité : le fameux baby-boom d'après-guerre.

De la même manière, nous pouvons extrapoler sur les déficits et les pics sur notre voisin allemand, les mêmes hypothèses étant à prendre en considération.

 

  • Sur base de ces connaissances, il apparaît, que les Allemands détiennent une croissance économique extrêmement forte, malgré un « déficit » de fécondation par rapport à la  France, et le taux de productivité par habitant est très supérieur aux autres membres de l’UE.
  • Afin de parfaire au déficit de personnels, ils font appels à un flux migratoire de membres de L’UE, privilégiant les relations frontalières avec ses voisins pour maintenir sa croissance. Ils conservent un taux de chômage faible, réduisant ainsi les chargent qui incombent à chaque état de prendre en charge une main d’œuvre non qualifiée, coûteuse, ne cotisant pas ou peu pour les générations de plus de 60 ans, lui permettant par vase communiquant une croissance économique permanente et une gestion stricte des fonds de retraite, moins de charges, plus de recettes, une meilleures éducations de la population, réduisant immédiatement ses déficits sociaux, ce qui impactera le long terme.


  • En conséquence, par cette méthode, l’Allemagne évite l’accumulation des dettes sur le long terme, ce qui lui permettra en temps voulu, de faire face à la réduction démographique et équilibrera ses budgets, permettant une continuité et voir une augmentation de la richesse par habitants.
  • Il est aussi bon à savoir, que les technologies permettent efficacement de réduire l’intervention humaine, et bien des domaines de recherches vont dans ce sens, réduction de la pénibilité au travail, des coûts et des risques inhérents à l’intervention humaine, ce qui implique automatiquement une augmentation de la productivité par habitant et donc sa croissance.
  • Par contre, l’augmentation de l’activité industrielle impacte directement sur  la pollution environnementale, et sur les moyens de production d’énergie. Les frais de santés relatifs à ce phénomène peuvent engendrer une augmentation de la courbe de la mortalité, la continuité des activités productrices, et les couvertures de santés et d’assurances vie.
  • Certains pays nordiques ont mis en place les tests génétiques de la population soit pour les assureurs, soit à titre privé, afin de détecter d’éventuelle maladie chronique… tel que la prédisposition au cancer et autres maladies génétiques familiales. Les résultats de ces test peuvent être plus ou moins fiable en fonction des laboratoires qui les pratiques, avec plus de 500 types de test recensés et disponibles. La problématique de la généralisation de cette pratique pourrait entrainer l’exclusion de certaines assurances de personnes et la divulgation de données personnelles à des tiers non formés à l’interprétation des informations, et la violation du droit de l’individu. Par le fait, les risques inhérents aux assurances des laboratoires  sera en relation avec les risques de la mauvaise pratique médicale par diagnostique erroné, et incompréhension professionnelle des résultats positifs ou négatifs.

 

 

1.      La France devrait-elle changer sa politique sociologique, démographique et familiale ?

 

La France a déjà établi de grandes réformes dans le cadre de la santé public, tel que l’interdiction de la publicité de la cigarette et l’application de slogan sur les paquets du style : « fumer tue », des campagnes de sensibilisations routières, la mise en place de radar automatique afin de réduire la mortalité sur les sujets cités. Malgré cela, les résultats restent plus ou moins aléatoires en fonctions des années.

 

L’apparition de la e-cigarette devant résoudre les problèmes du tabagisme, s’avère au contraire de ce qui devait être lors de sa mise sur le marché un risque à prendre en compte dans le domaine de la santé public, car le liquide contient des neurotoxiques pouvant être absorbé par la peau et ayant par contact et inhalation un effet sur les enfants en bas âges.

 

a)      Le point noir de la France : Le chômage, comparaison avec l’Allemagne et la Chine

 

Quelques exemples de taux de chômage en % de population active:

 - France : 10,95 %,

- UK : 7,74%

 - USA : 7,59%

- Allemagne : 5,59%

- Chine : 4,1%

 

On peut remarquer que la France malheureusement caracole à un très haut niveau de chômage, la Chine divisant de plus de deux le taux en comparaison ; suivi de peu par l’Allemagne. Les chiffres sont éloquents.

Quels en sont les raisons principales ?

 

Ces deux pays ont subis des réformes extrêmement drastiques durant les dernières décennies :

 

  • L’Allemagne :

Après la seconde guerre mondiale, le pays est mis sous contrôle du plan Marshal ; les caisses de l’état allemand avait été bien remplie par le régime nazi suite aux faits d’histoire que je n’énumérai pas, ayant spoiler certaines catégories sociales et acquis des biens de guerre, ces richesses furent réparties entre les vainqueurs de la guerre, et une partie réinvesti dans le pays sur les sites dévastés, qui suite aux désaccords des pays étant intervenus,  déclencherons une autre rivalité : la guerre froide entre les USA et l’Union Soviétique.

Par la suite, le peuple allemand à fait face à la réunification dans les années 80, après l’effondrement du bloc soviétique, qui de prime abord aurai du déstabiliser le pays, et qui par une gestion de son gouvernement a réussi à augmenter la productivité par des réformes strictes.

L’Europe, afin d’éviter des instabilités déjà éprouvante dans les années 1990, intégra les pays du bloc de l’est, la Turquie et la Grèce  au sein de l’Union Européenne pour garder une cohérence territoriale par le biais de la diplomatie.

 

 

  • La Chine :

La Chine peut se vanter d’une révolution économique ses dernières décennies : qui ne connait pas le « Made in China » !

Ce pays émergeant à un taux de croissance exceptionnel malgré une certaine réduction suite à crise financière internationale.

 

 Il est le pays producteur de biens de consommation pour le monde entier, implantant un réseau industriel puissant grâce à une main d’œuvre à faibles coûts, éduquées, disciplinées, séduisant les pays occidentaux afin d’augmenter les profits des actionnaires, mais marqué par un taux de pollution des plus importants au monde, influençant directement les voies respiratoires des habitants.

 

De multiples réformes ont vu le jours dans ce pays, diriger par un régime central, qui a utilisé un système financier connue en France, l’épargne populaire, servant à financer à peu de frais le développement du pays, au vue du nombre d’habitants. Mais le système bancaire est manque réellement de transparence, et reste très opaque, la corruption étant très fréquentes dans divers domaines.

 

Malgré cela, le système central décida, afin de réduire efficacement la précarité très marquées et pointée du doigt pendant des années par les ONG, de limiter le taux de croissance démographique et augmenter la richesse par habitant : La réduction de la natalité par la mise en place d’une autorisation de naissance d’un enfant par couple.

La Chine a créé une génération d’enfant « Roi », éduqués avec les dernières techniques modernes afin de préparer son pays à cette nouvelle révolution culturelle, et souhaitant étendre son influence en Europe par des investissements massifs via des conglomérats installés sur les principales places financières. Par contre, les chinois font face à la problématique de  l’immobilier, et des échanges domestiques.

 

Après revue des courbes de fécondité de leur pays, les décideurs chinois, autorise les couples, à mettre au monde deux enfants, tout en conservant pour les  contrevenants sur leur territoire la loi sur la fécondité à la chinoise par des jugements aux taxes très importantes.

 

  • Description des impacts historiques de la courbe de mortalités du dernier centenaire français? 

 

En revenant sur les hauts faits d’histoires des 100 dernières années, nous pouvons constater que la France a subi sur son territoire des pertes importantes en vies humaines suite aux deux guerres mondiales, imposant des non-mans lands et ayant des impacts visibles sur la courbe de mortalités disponibles au-dessus. Nous fêtons le centenaire de 1914 cette année, rappelant amèrement le taux record de morts au km² de 100'000 êtres humains sur le périmètre de Verdun pendant la 1ère guerre mondiale, bien des Lorrains sont morts, mais aussi des Corses, Bretons, frontaliers  et français de toutes les régions, sans oublier les membres des compagnies zouaves de diverses origines étrangères autre que française qui en rangs serrés ont défilé sur la voix sacrées, se sacrifiant pour des valeurs inculquées : liberté, égalité, fraternité.

 

Le flux migratoire fut important afin de reconstruire, la France étant exsangue, avec très peu d’enfants, comptant ses morts, ne pouvant que les énumérer sur des monuments afin de conserver d’eux un maigre souvenir, un acte de décès, des médailles posthumes, ne pouvant pas dédommager financièrement les familles des terrible pertes. La moyenne de mortalité est très haute, pour une famille composée de 9 personnes ou plus, sur 7 mobilisés, 5 d’entre eux verserons leur sang sur les champs d’honneur, comme enfants de la patrie mort pour la France ! Certaines régions seront malheureusement plus touchées que d’autres, selon les décisions gouvernementales en place : mobilisation d’hommes jusqu’à l’âge de 50 ans.  Le conflit se durcissant,  aucune négociation diplomatique n’ayant abouti, les feuillets de propagandes affluaient : «  Il ne doivent pas passer ». La misère est alors perceptible après le conflit, laissant les familles démunies, tout est à reconstruire, les terres fertiles sont inexploitable et non dédommagées par le gouvernement, pas d’assurances.

 

Ces méthodes barbares, faisant résonner les voix de « plus jamais ça », cette boucherie innommable, au pays de Saint Nicolas, de l’ancien Roi Polonais Stanislas, le protecteur des enfants sans défenses,  incita les autorités à qualifier Verdun de « Capitale de la Paix 

 Le climat internationale de la crise de 1917 à impacté le monde entier… Des italiens décident de venir s’installer pour reconstruire et s’installer, car les relations commerciales existent  avec la région depuis l’intégration à la France de la Lorraine par le Roy  Louis IV.

 

Une trentaine d’années plus tard, une nouvelle guerre mondiale éclata, la deuxième, pour des raisons encore plus obscures, à la suite d’une idéologie et une propagande bien orchestrée, faisant de nouveau des victimes par milliers, mais la France résiste et grâce à la coopération de certains pays amis, gagne la victoire et obtiens sa libération, mais à quel prix…

 

Devons-nous avoir de nouveau une guerre sur notre territoire pour espérer les trente glorieuses économiques par la Suite ? « Plus jamais cela », cela prouverai l’incapacité des gouvernements en place de ce prétendre intelligent, mais il est toujours à constater, que lors de conflit, de guerre,  une minorité bien informée, et à même de s’enrichir au dépend de la panique générée.

 

 

  •   Examen de l’évolution du chômage en France selon l’âge depuis 1975 * source INSEE :

 

Le taux de chômage a été multiplié par quatre pour les 20-24 ans et par trois pour les 45-49 ans, entre 1975 et 2012. La crise financière internationale de 2008 a particulièrement touché les plus jeunes ; et le taux de chômage des moins de 25 ans atteint désormais un niveau record en France. La catégorie des Sénior n’est pas épargnée, devenant un élément de discorde au sein des institutions.

Il est à constater que la hausse du chômage c’est fortement concentré pendant la période de 1975 à 1985. Le taux de chômage des jeunes atteint alors un pic de 17 %.

 

Est-ce due à la migration ?  Un flux migratoire à bien été observé, mais n’ayant pas  les données en ma possession, il m’est impossible de faire une corrélation pertinente (laissant le soin aux autorités compétentes d’effectués l’étude à leur propre frais et les interprétations qui en découle). Par contre, la crise pétrolière des années 70, et surtout perceptible en 1974, est l’une des causes sans aucun doute, il faut alors recadrer les chiffres sur les périodes entre 1975 et 1985, qui permettrons une réponse plus précise.

 

Des mesures sont prises à l’époque, 80% des jeunes doivent avoir le baccalauréat, mais voilà, les classes sont surpeuplées, la qualité de l’enseignement est dégradé, comment enseigner correctement à 40 adolescents en lycée?

 Rythme scolaire, programmes incohérents, orientation inexistante, des études supérieures non cohérente avec les besoins du marché de l’emploi français, juste pour réduire le taux de chômage des jeunes sans certitude d’avenir dans leur pays, destiné à évoluer en main d’œuvre hautement qualifiées dans les pays étrangers dont les frais de scolarité sont pris en charge par le contribuable et la famille de l’étudiant.

Etre  diplômé en France n’assure pas un travail, cela peut-être un frein à  l’intégration des Bac +3 et plus.

 

Les expatriés, quant  à eux,  quand ils reviennent après des années passées à l’étranger,  sont désorientés à leur retour, sans l’effet tant attendu de l’enfant prodigue, et doivent souvent repartir sans chance réelle de réinsertion positive dans leur pays.

 

Il est important pour ces personnes expatriées d’être bien protégées, plan de pension, assurance chômage, protection juridique… autant de piste à suivre pour les assurés français.

Pour les parents d’enfants au chômage, et étudiants, des études devraient être menées pour leur apporter des clés de réussites pour l’intégration de leurs enfants par des prestations d’assurance.

 

 

  •  Que faire pour endiguer ce problème ?

 

Le système social actuel s’essouffle, par manque de cotisants permettant de couvrir les dettes accumulées, tel que le trou de la sécurité sociale.

Réduction massive des remboursements, les soins sont paliers par des assurances ou des mutuelles complémentaires, qui ses dernières années on vue leur solvabilité s’effriter. Par le fait, les autorités de contrôle européenne on décider d’une étude généralisée, nommé étude de solvabilité II, afin de contrôler les sociétés pour s’assurer que les personnes contractant une assurance et les entreprises seront pris en charge en cas d’indemnité.

 

 Les acteurs sociaux ont inculqués pendant des années, que la famille française ayant un revenu suffisant pour subvenir à ses besoins et composées en général d’un couple avec 3 enfants au maximum.

La nouvelle tendance à ouvert les portes aux familles recomposées, mais la moyenne de fécondité prouve que le taux reste stable au environ de 2,03 par femmes en France.

 

  • Quels pistes à suivre ?

 

La réduction ou la suppression des allocations familiales pour le quatrième enfant  et les suivants ?

 

Il est difficile de nourrir et d’avoir un confort de vie avec le revenu moyen français avec un nombre supérieur à quatre enfants si ces familles ne recevaient de multiples aides de l’état.
En cas de suppression des avantages relatifs aux familles nombreuses, ce mode de famille, privilégié par les personnes à faibles ressources, deviendrait  un luxe que ne pourrait se permettre que les personnes ayant un revenu au-dessus de la moyenne…

Il est à savoir, qu’avant 1914, les familles nombreuses n’étaient pas subventionnées, et la fratrie survivait chez les plus riches, par exemples les fermiers, car ils étaient leur propre main d’œuvre etc… De nos jours,  les agriculteurs, sont considérés comme des personnes avec un revenu plus important que la moyenne (hors dettes, contractées pour de la technologie très avancée), ils sont des propriétaires terriens réduisant la séparation des biens!
Par contre, il rencontre des difficultés, comme tout chef d’entreprises à former des couples féconds.
(Au bénéfice de l’audimat de certaine chaîne de télévision, créant des émissions sur le thème de  l’amour est dans le pré… quel choc culturel).
 
Il est aussi remarquable, que des femmes ou des hommes hautement qualifiées, salariées ou ayant une profession indépendante ou libérale, n’ont pas tous la possibilité de rencontrer et de former des couples car leur activité leur impose des horaires de travail ne leur donnant pas suffisamment de temps à des activités extra professionnelles. Célibataire, divorcé, voués au métro, boulot, dodo…  Citons par exemple les docteurs, devenus de simples opérateurs, à consultations réduites, il faut faire vite….
La dégradation de la qualité des hôpitaux du service public, ces nouvelles usines, et de plus en plus un facteur de réduction de qualité de la santé public, les patients changeant leur comportement vis-à-vis des praticiens, suite à l’influence de la réduction des remboursements des soins, et des traitements à la clé.
 

 

Les taux de chômage de la population la plus fragile et relativement élevées, et elle est concentrées sur les personnes à faible potentiel d’éducation, familles nombreuses avec peu de revenue, subsistant grâce aux allocations familiales dans des zones urbaines prioritaires, ayant une multiplicité cultuelle et culturelle.

Cette jeunesse n’a pas de capacité d’adaptation à l’environnement de l’entreprise, car leur environnement social est dépourvu de facteur de réussite, l’éducation nationale laïc n’étant pas bien armée pour les encadrer, ils ont des droits, peu de devoirs… et malgré des institutions balbutiantes et des suivis psychologiques, la violence, la précarité, et le manque d’éducation sexuelle, offre une  reproduction massive de comportement sociaux dégradant et tirant vers le bas cette population non formée au valeur saine de la république.

 

 

Cette couche sociale est abandonnée à elle-même malgré des actions locales insuffisantes, et devient de plus en plus coûteuse pour la société à travers les services sociaux, médicaux et budgétaires. Si l’on transférait  les charges qu’ils représentent sur une répartition moindre d’habitants, pour une amélioration des infrastructures, façon «Franklin Delano Roosevelt » et les grands travaux élaborés après la crise de 1917 aux USA », la croissance serait bien plus facilitée, car d’autres pays ont réussi, par d’autres formes de réformes. 

 

De plus, il est important que la population active soit qualifiée, et il apparait qu’actuellement les plus qualifiés sont freinés dans l’accès au travail, car leurs compétences et connaissances ne peuvent être exploitées, l’employeur souhaitant réduire les frais, les recherches et le développement, et utiliser de la main d’œuvre sous-qualifiée pour les postes qu’ils devraient occuper.

 

 

Ne parlons pas de la fuite des cerveaux vers des contrées plus propices pour la recherche dans les différents secteurs d’activités, stagnant par rapport à notre pourcentage du PIB. Les incitations étant tellement peu suffisantes.

 

  •  Conclusions et propositions de solutions : Regardons la réalité en face, sans fioriture, recadrons et encadrons :

 

  • -          Priorité à la recherche et au développement,
  • -          Développons les Zone Industrielle Prioritaire,
  • -          Revalorisation de l’ouvrier hautement qualifié pouvant par la création d’école d’artisanat compétente à la hauteur des écoles de commerces, permettre la création de PME performante sur les marchés mondiaux
  • -           Redonner au baccalauréat de vrai valeur ajoutée et une orientation liée au marché interne de l’emploi 
  • -          Améliorez les conditions féminines, par des allocations familiales recentrées, une éducation, et un réelle contrôle,
  • -          Répartition de la fécondité entre les zones désertées, et les zones hautement habitées, 
  • -          Délocaliser certains services ministériels en province, pour réduire les coûts et améliorer les conditions de vie, par l’utilisation des systèmes de communications et de transports rapides et des nouvelles technologies,
  • -          Egalité fiscale entre célibataire et couple marié, le ras le bol gronde chez les célibataires surtaxés depuis trop longtemps,
  • -          Instauration d’une politique de migration cohérente, par la mise en place d’un permis de travail délivré à la main d’œuvre nécessaire à la croissance et qui n’existe pas en France, dans une ouverture d’esprit culturelle,
  • -          Apprentissage obligatoire du français, d’un niveau minimal d’instruction, et de la législation française aux immigrants déjà sur le territoire et contrôle des connaissances acquises aux personnes recevant des aides d’états,
  • -          Augmenter le tourisme, car la France est riche d’un patrimoine et d’une culture traditionnelle devant être remise en avant,
  • -          Améliorons nos échanges économiques dans une relation gagnant-gagnant, exportons bien et bon, et accueillons dans de bonnes conditions.
  • -          Incitation à l’installation d’usines performantes dans tous les secteurs d’activités sans la célèbre complexité administrative  et fiscale française connue à travers le monde…
  • -          Soyez moins arrogant, mais plus performant...

 

  • Alors à quand les bonnes réformes ? Pour une vision d’une nouvelle France dans 20 ans, la génération des créateurs qui permettra aux assureurs d’assurer la continuité de la stabilité sociale…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Article personnel

Commenter cet article