La satire du Régime Général

Publié le par business-intelligence-analyse-bia

 

Fiche-d-evaluation014.jpg

Anecdotes d’une auteure et fonction support libre du secteur bancassurance… dans l’espoir de pourvoir exprimer librement ma pensée !

Par ces quelques mots, je souhaite donner coup de gueule sur les défaillances chroniques des institutions françaises, et ce jour, celle de la fameuse et incontournable CAISSE PRIMAIRE D’ASSURANCE MALADIE.

Déjà rien que par le nom, on a l’assurance que cette institution ne s’occupe que des malades et la certitude que la couverture se réduit comme peau de chag

rin…. Oublions la prévention. Heureusement les mutuelles sont là pour certifier que le terme solidarité n’est pas encore totalement enterré.

 

Je vais vous conter mes déboires avec les services bureaucratiques de la CPAM toujours en cours à ce jour.

 L’année dernière, j’ai eu l’idée saugrenue de vouloir reprendre contact avec l’enseignement public que j’avais abandonné il y a vingt ans suite aux conseils avisés de mes collègues certifiés et qualifiés de l’époque que je secondais pendant mes études :

 L’un d’entre eux m’avais alors indiqué «  Tu prends les choses trop à cœur… tu dois toujours répondre SANS REFLECHIR », et je confirme qu’il avait raison, après 15 ans dans le privé au Luxembourg, j’ai compris la subtilité de mes collègues et de leur s

agesse que j’ai maintenant.

Grâce à cela  j’ai acquis les bons réflexes et j’ai réussi à valider par une Business School en Leadership et Management de Proximité!

Mais revenons-en à mes moutons, après un an au sein de régime de la MGEN (Mutuelles générales de l’enseignement national…. Rien que cela), les directeurs d’établissements scolaires actuels estimant ne pas avoir besoin de mes services, je me tourne vers l’enseignement à domicile pour les adultes et universitaires afin de me laisser le temps de vaquer à d’autres occupations … et l’une de d’entre elle, l’étude des institutions, et il y a du travail, le quotidien de tout à chacun.

Tout d’abord, j’écris en septembre à la CPAM pour leur demander une carte européenne. Une personne me téléphone et m’explique que je dois m’adresse à la MGEN afin d’obtenir le document (reçue dans la semaine suite à un coup de fil). La personne ajoute aussi qui  « si je dois revenir au régime général, je dois réintroduire un dossier pour ré-ouvrir  mon ancien dossier qui existe depuis plus de 20 ans étant d’ailleurs passée par la spécificité frontalière (Luxembourg/France pendant quasiment 15 ans) , et que le délai et de plusieurs semaines, en Général un mois ».

Mon attestation de protection par la MGEN arrivant à expiration le 24 novembre 2014, j’introduis le dossier le 10 novembre 2014 par courrier postal, étant en négociation avec un prestataire de services et plateforme de professeurs sans engagement, je travaille alors selon le régime de la loi de finance (50% déductible d’impôts pour service à la personne), et PYTHAGORE déclare mes heures prestées, dont l’affiliation au fameux Régime Général.

Je relance la caisse de maladie par téléphone le 10 décembre 2014  pour savoir si mon dossier a été traité, on met à jour mon dossier et l’on me demande mon numéro de téléphone pour l’enregistrer.

Ne voyant pas de document, j’écris un recommander  avec AR le 27 décembre 2014, indiquant que si j’ai un accident ou une hospitalisation, je serais tenue de porter plainte contre cette institution car je ne peux pas fournir d’attestation et je ne suis pas couverte lorsque 

je me rends dans les autres pays européens. Je reçois alors de la CPAM par téléphone le SMS 38606 09.01.2015018 :00 suivant :

« Info CPAM – Bonjour  MME HANOT, votre courrier du 27/12/14 a bien été réceptionné par nos services et sera traité dans les meilleurs délais. Cordialement »

Début Janvier 2015, j’avais fait suivre mes attestations « ASSEDIC » à la CPAM et la copie d’une réponse à une relance de la MGEN me réclamant des pièces justifiant mon affiliation ou non à l’académie de Nancy/Metz.

 

Aujourd’hui le 16 janvier 2015, je reçois un courrier directement de la CPAM principale de Nancy, dossier URGENT du 10/11/2014 non réceptionné, merci de remplir les documents suivant : changement de situation etc… et merci d’indiquer un numéro de téléphone. C’est pourquoi je réponds immédiatement par recommander avec AR en réintroduisant les pièces déjà envoyée en courrier postal, car les appels sont facturés 6 centimes de la minutes d’un portable en suppléments du prix d’un appel au départ d’un fixe avec un temps d’attente estimé à 14 minutes.

 

Je suis depuis le 24 Novembre 2014  une « sans papier de la santé », mais une spécialiste de la paperasserie administrative de la caisse de maladie … en recommander.

A quand une enquête administrative afin d’améliorer les relations avec AMELIE…

Je ne peux que vous souhaitez, en ce début d’année 2015 comme certains caricaturistes que des vœux de SANTE     ;-)  mais nous sommes bien placé pour savoir que cela peut coûter cher les remboursements de comptes.

 

 

 
Fiche d evaluation014

Publié dans Article personnel

Commenter cet article