Etude d’impacts immédiats et futurs : La politique démographique, sociale, culturelle et sociale devrait-elle être réformée en France ?

Publié le par business-intelligence-analyse-bia

Etudes et comparaisons pour développer une nouvelle vision des pistes pouvant être mises en œuvre en France sur les problèmes conjoncturelles actuels ayant un impact sur les retraites et le niveau vie par habitant dans une génération.

Certains gouvernements Européens et Hors Europe ont réussi en 20 ans à augmenter la croissance et la  productivité par habitants de leur pays,

 

Politique démographique

 

Qui est responsable du domaine social ?

 

Il est à savoir que les politiques du domaine social restent de la responsabilité des États membres de l’UE. Elles sont basées sur les contextes culturels de chaque pays, souvent par tradition de l’environnement des structures familiales.


Les membres des gouvernements, décideurs, ont accès aux statistiques et doivent les interpréter en fonction de leur affinités, et se concentre sur certaines évolutions par exemple de la fécondité, dans le cadre de l’encadrement familiale. Il est à constater, que des dénominatifs commun sont perceptibles tels que la réduction du nombre moyen d’enfants par femmes, ou l’augmentation de l’âge moyen de la maternité des femmes dans l’ensemble de l’Union Européenne.


Dans le cadre de l’assurance, ces même statistiques sont utilisées afin de projection pour la vérification des besoins de protection de la population concernées, tels que des plans de pensions individuelles ou collectifs, des assurances décès, toutes les assurances IARD du marché, soit dénommées les assurances vie et non-vie.

L’assurance et la réassurance joue un rôle déterminant dans la stabilité des protections des personnes et des biens, mais elle ne représente qu’un complément par rapport aux systèmes sociaux gérés par l’état.

Il va de soi que les acteurs de l’assurance peuvent influencer par le biais de leurs études les comportements des citoyens d’un pays afin de donner une vue professionnalisées d’actuaires et de spécialistes du domaine. L’étude des courbes de mortalités, les suivis des personnes assurés par des questionnaires de santé, permette d’élaborés des analyses de marché et d’effectuer les études pour le calcul des primes et des risques relatif à l’assuré.

 

Le taux de fécondité de  la France et des membres de L’UE:


La France,  conserve un taux de fécondité des résidents de son pays, toutes nationalités confondues, que l’on appelle aussi taux de remplacement de 2,03 en 2010, voir document statistique Eurostat.

 Il est à savoir que le taux de fécondité total d’environ 2,1 naissances vivantes par femme est considéré comme le niveau de remplacement: en d’autres termes, le nombre moyen de naissances vivantes par femme nécessaire pour maintenir constante la taille de la population en l’absence de toute migration.

  • L’influence des cultures d’entreprises, des dogmes cultuels, des gouvernements et de l’environnement social permet de justifier la concentration démographique et géographique dans un pays. Il est à constater que le taux moyen de l’âge fertilité des femmes française est dans la même mesure en hausse que dans l’union européenne, les décisions gouvernementales ayant votée des lois pour que les organes féminins puissent être congelé au fin de greffe future, indiquant l’incapacité des décideurs d’influencer sur l’âge critique de fécondation des femmes en particulier des femmes qui travail, ce qui implique une gestion hasardeuse des organes humains  avec un risque haut avenir dans la classe des femmes cadres pour leur fécondité, et les coûts phénoménaux, l’augmentation de la mort  infantile, les malformations cardiaques et autres souvent observées chez les enfants, démontré dans des études, controversées par la classe médicale pratiquant la fécondation tardive, et les maladies liées à ses pratiques pour les parents y ayant recours.

 

Pour les autres pays, l’Allemagne semble un exemple de pays ayant une croissance démographique faible de l’ordre de 1,36 en 2011, mais une croissance économique très haute ces dernières années. Les autres pays de l’UE, variant entre ces deux antipodes.

 

Courbe de fécondité

  • Actuellement, les moyens contraceptifs sont suffisants pour gérer les naissances dans les meilleures conditions, et la réduction de la natalité des couches sociales défavorisées pourrait augmenter le niveau éducatif de ces mêmes familles. Cela passe par une réelle réforme de l’éducation des femmes. Il est à remarquer que les acteurs du planning familiales sont insuffisant et n’interviennent pas sur l’ensemble de la population :
  • La fécondité n’est pas répartie de manière homogène sur tout le territoire, impliquant des distorsions significatives entre zone urbaine et zone rurale. L’accès aux services sont aléatoires, voir inexistant pour les salariés plein temps.
  • Il est constaté que lesimmigrants et des familles en état de précarité ne sont pas suivis correctement, leurs contacts sont  les secours locaux (resto du cœur, secours religieux ou populaire, ONG, associations à but non lucratif…), aucun organisme d’état,  suit ces personnes pour l’éducation et la maîtrise de la natalité selon les principes de la sécurité sociale.
  • Bien des pays de l’UE on légaliser l’avortement, mais c’est une reconnaissante inavouable, de l’échec de l’éducation sexuelle dans les pays concernés, cette pratique n’est pas psychologiquement déculpabilisant pour la personne sur qui l’on intervient, ce n’est en aucun cas, un moyen contraceptif, qui pratiqué plusieurs fois peut stériliser la femme ou l’adolescente concernée. Un suivi de la personne par des sages-femmes, des praticiens formés à la gynécologie, ou des sexologues, seraient nécessaire pour une meilleure prise en charge de cet acte qui reste chirurgical.

Afin d’éviter des lacunes grave en matières d’éducation sexuelle au moment de leur adolescence et pour la suite de leur vie relationnelle, il serait souhaitable, que des personnes du corps médical formés tel que cité ci-dessus, interviennent directement dans les collèges, et lycées pour enseigner les méthodes de contraceptions aux différents âges de la vie, les pratiques admises dans une relation de couple et les limites d’âges de procréation, et pour aller encore plus loin, généraliser la contraception chez les adolescente jusqu’à leur majorité sauf cas contraire vue à un état pathologique, pour raison de santé public et réduction des grossesses non désirées, leur permettant de pouvoir avoir un libre choix à leur majorité, ayant une connaissance suffisante de leur corps et des maladies transmissibles.

 

4. Les extrapolations de la croissance démographique de la France en 2060:

 

  • Il est indiqué dans Wikipédia, que les extrapolations de la croissance démographique, au 1er janvier 2060, si les tendances démographiques observées jusqu’ici se prolongent, la France métropolitaine comptera 73,6 millions d’habitants, soit 11,8 millions de plus qu’en 2007, date des chiffres utilisés du recensement disponible au moment du calcul. Cette projection est basée sur un scénario, dit « central », qui suppose que les tendances démographiques récentes se maintiennent : dans ce scénario, le nombre d’enfants par femme est de 1,95, le solde migratoire de 100 000 habitants en plus par an et l’espérance de vie progresse selon le rythme observé par le passé. * (source Insee, estimations de population pour 2007 et projection de population 2007-2060 pour 2060).
  • Cela implique une croissance économique suffisante pour absorbé le cette augmentation démographique, et une gestions seine des dépenses publics (Etat, sécurité sociale, collectivités, …), il sera nécessaire de faire face l’importance des impacts tel que les concentrations de personnes, la sécurité des personnes et des biens et des risques inhérents.

 

3. Le taux de migration de  la France de 1982 à 2011:

La courbe du solde  migratoire, est aléatoire selon les années, les taux de soldes migratoires / soldes naturels pourraient expliquer en parti, l’augmentation de la population démographique en France.

 

  • Il est à savoir que la France est un pays qui attire, pour de multiples raisons, tel que la recherche, l’éducation ou la langue : trois domaines dans lequel notre pays a des atouts majeurs et qui favorisent le flux migratoires des étrangers, il est aussi apparent que les conditions de vie développée par notre système social sont souvent plébiscités, notre influence culturelle dans 29 pays , par la francophonie, en particulier dans les pays d’Afrique et du Maghreb influence aussi le tourisme et les échanges culturelles.

courbe-migratoire.png


Exemple : Les pourcentages de la répartition géographique des étudiants étrangers accueillis en France, source les Echos de janvier 2014

 

  • Pays du continent Européen Hors UE : 5%
  • Américains : 9%
  • Afrique Hors Maghreb : 19%
  • UE : 19%
  • Asie / Moyen Orient et Océanie : 23%
  • Maghreb : 25%

 

Cette influence donne en général d’excellents résultats économiques entre les divers pays, seul la menace de guerre ou terroriste parasite les échanges des marchés commerciaux. Pour le risque terrorisme, la taxe GAREAT garantie une protection importante sur le territoire français, des protections similaires existant d’ailleurs dans une grande partie des pays de l’union. Par contre, les dommages de guerre ou d’émeutes sont souvent exclus des contrats d’assurance et nécessite un réel suivi des pays à risque afin de déterminer au mieux les police master des grands groupes et la protection des expatriés.

 

 

      (suite et fin sur autre article mis en ligne)...

 

Publié dans Article personnel

Commenter cet article